L'agriculture biodynamique et la vie des sols

The biodynamic agriculture and the soil life

L'agriculture biodynamique est née en 1924 de la volonté d'un groupe d'agriculteurs d'offrir à leurs consommateurs un produit plein de forces vitales. A l’époque, l’agriculture chimique était déjà répandue et on souhaitait cultiver en restant plus en phase avec la nature. Pour cette raison, ils ont commencé à pratiquer une agriculture biodynamique qui est durable, donne un produit sain et améliore l'environnement. La première chose sur laquelle se concentre l'agriculteur biodynamique est la vie du sol , car la santé des plantes et par conséquent de l'être humain qui se nourrit, cela en dépend. On peut observer le rythme de vie du sol à partir de la période automnale car c'est le moment où la nature dissout la plupart des organismes végétaux et les incorpore dans le sol. À l'automne, le sol se prépare à accomplir la tâche la plus importante, celle d'emmagasiner les forces qui seront traitées pendant l'hiver et ensuite les exprimer au printemps et en été à travers une croissance luxuriante de plantes. C'est précisément dans cette période que l'on procède aux fertilisations organiques et à la pulvérisation de préparations  biodynamiques.

La fertilisation organique constituée du compost ou encore des feuilles tombées au sol est « digérée » par le sol en hiver. En hiver, en effet, la vie du sol est particulièrement vivante et, tandis qu'en surface les plantes sont presque dormantes, dans le sous-sol, la microflore et la microfaune travaillent dur pour équilibrer les différents composants organiques et inorganiques. Pour soutenir cette activité intense en agriculture biodynamique, les préparations des sols sont à base de fumier bovin. Les préparations biodynamiques stimulent la genèse de l'humus, rendent le sol plus doux et aéré et favorisent la croissance des racines. Lorsque la qualité du sol s’améliore, cela signifie que la biodiversité de la microflore et de la microfaune a augmenté ce qui renforce la résilience du sol. Un sol résilient a une plus grande capacité à résister à des stress tels qu’une sécheresse prolongée ou de très fortes pluies. Le sol amélioré grâce à la biodynamie pendant la sécheresse retient plus d'humidité tandis que si les pluies sont très abondantes il parvient à pénétrer l'eau en profondeur sans créer de pourriture. De plus, un sol riche en vie augmente ce qu’on appelle désormais la séquestration du CO2, ou dioxyde de carbone responsable de l’effet de serre et du réchauffement climatique. Les micro-organismes du sol fertile retiennent le CO2 sans le rejeter dans l’air et les traitements légers ne permettent pas sa dissipation. La séquestration du CO2 est plus élevée dans un sol fertile que dans un sol conventionnel. Les fermes biodynamiques améliorent non seulement leur propre sol mais en même temps tout l'environnement qui l'entoure. Un sol riche en vie possède également une grande biodiversité d’herbes sauvages qui attirent des insectes utiles aux plantes et à l’environnement. La présence d'insectes rappelle également les oiseaux insectivores qui trouvent un environnement propice à leur vie dans la ferme biodynamique. En particulier, la végétation riche et luxuriante et un environnement exempt de poisons et de pesticides favorisent les abeilles. La vie des sols est également liée aux abeilles, qui sont les insectes les plus précieux pour l'agriculture biodynamique. L'agriculture biodynamique améliore la fertilité des sols, la biodiversité, améliore la qualité des produits et de la vie humaine.

Articles Similaires

Voir tout
  • Participation in Biofach 2023

    Participation au Biofach 2023

  • Bees in a biodynamic farm

    Abeilles dans une ferme biodynamique

  • Apple vinegar and weight loss: what the science says

    Vinaigre de pomme et perte de poids : ce que dit la science