L'organisme agricole biodynamique

The Biodynamic Agricultural Organism

L'agriculture biodynamique est un système complexe comprenant des pratiques agronomiques, des techniques de culture, des connaissances météorologiques et la création d'un écosystème propice à la croissance des plantes et des animaux. Lors de la conférence organisée en 1924 par le Dr Rudolf Steiner, qui a initié l'agriculture biodynamique, le terme « organisme agricole biodynamique » a été introduit. Le mot « écosystème » sera inventé plus tard, en 1935, alors que les agriculteurs biodynamiques expérimentaient déjà les interactions mises en avant par Steiner.

Les thèmes fondamentaux qui sous-tendent le concept « d’organisme agricole biodynamique » sont la relation et l’individualité agricole.

Les relations entre les plantes, les animaux, les composants minéraux et les humains peuvent être guidées et gérées dans le but d'obtenir une bonne récolte dans un écosystème sain. La ferme biodynamique n'est pas un écosystème spontané, tout comme un champ de blé ou un verger ne peuvent surgir spontanément, mais c'est un écosystème qui respecte les lois de la nature et les utilise pour produire des cultures saines et authentiques.

L'individualité agricole comprend les caractéristiques qui rendent chaque ferme unique et reconnaissable. En entrant dans une ferme biodynamique, on reconnaît immédiatement qu’on se trouve à cet endroit précis et pas dans un autre. La ferme biodynamique exprime les caractéristiques de ceux qui en prennent soin à travers les plantes, les fleurs, les animaux et les espaces.

Un élément très important dans les fermes biodynamiques sont les haies, les bandes boisées ou les forêts. Ce sont toutes des infrastructures vertes qui atténuent l’impact environnemental, augmentent la biodiversité, créent des habitats pour les insectes et les animaux utiles et embellissent le paysage. En biodynamie, ces éléments sont considérés comme la « peau » de l'organisme agricole car ils protègent et créent un diaphragme qui filtre ce qui entre et sort de la ferme. Le positionnement des haies est très important car il peut favoriser ou ralentir le vent dans les cultures. Le vent diurne doit être encouragé car il assèche les plantes et les rend moins sensibles aux maladies fongiques, tandis que la brise nocturne doit être gérée car elle a tendance à assécher les sols et à emporter des nutriments importants.

Un autre élément intéressant de la ferme sont les arbres à croissance verticale que l'on pourrait définir comme des « arbres à antennes ». Ces arbres, comme les conifères, caractérisent le territoire et rejettent des substances utiles dans l'environnement. Ils sont capables de catalyser un microécosystème particulier de petits animaux et d’insectes bénéfiques qui les entourent.

En biodynamie, une grande attention est également portée à l’eau, tant celle des rivières que celle des lacs. L'eau est une ressource extrêmement précieuse qui doit non seulement être sauvegardée mais aussi régénérée. Les sols riches en humus de la ferme biodynamique absorbent, retiennent et libèrent lentement l'eau de pluie. Les fossés et les étangs sont des éléments précieux où peuvent se reproduire les amphibiens et les reptiles, ainsi que de nombreux micro-organismes étroitement liés aux cycles lunaires. Sans ces espaces humides, ces micro-organismes résideraient sur nos plantes, les rendant malades.

Les arbres fruitiers sont un autre élément très important. Dans les haies ou les terres marginales, des arbres, y compris ceux qui portent des fruits sauvages, peuvent pousser, fournissant nourriture et abri aux insectes et aux petits oiseaux étroitement liés à la santé de nos plantes.

En biodynamie, les animaux jouent le rôle fondamental de faire circuler les énergies créées par le monde végétal. Le monde végétal génère de la matière vivante à partir des minéraux, mais pour faire circuler cette matière, la nature utilise des animaux, des petits insectes aux gros ruminants, en passant par les vers de terre travailleurs.

Enfin, en biodynamie, on prend également en compte l'action du cosmos, notamment du soleil, qui détermine les cycles journaliers et saisonniers. Outre le soleil, d’autres corps célestes ont montré une influence significative sur le monde végétal et animal. Par exemple, les rayons lunaires peuvent pénétrer le sol jusqu’à vingt mètres de profondeur, comme le démontrent les recherches de Lili Kolisko. Chacun de ces éléments a un rôle spécifique et établit des relations avec tous les autres. L'utilisation de préparations biodynamiques renforce et active ces relations, rendant l'ensemble de l'organisme agricole plus sain et plus résilient. En articulant et en proportionnant habilement chaque élément, un environnement sain, productif et également très beau est créé. Dans les fermes biodynamiques, on cultive non seulement des plantes saines, mais aussi de beaux paysages.

de Elena Zaramella

Articles Similaires

Voir tout
  • Winter Pruning in the Vineyard: A Key Operation

    La taille d'hiver à la vigne : une opération clé

  • Nature as a Teacher for Biodynamic Farming Practices

    La nature comme enseignante pour les pratiques agricoles biodynamiques

  • The Rhythms of Nature and the Biodynamic Calendar

    Les rythmes de la nature et le calendrier biodynamique