La taille d'hiver à la vigne : une opération clé

Winter Pruning in the Vineyard: A Key Operation

Durant ces mois d'hiver, où tout dans le vignoble semble « dormir », a lieu l'une des opérations les plus importantes de l'année. C'est une tâche que nous apprécions car elle nous permet de créer et de façonner la structure physique des plantes, en assurant leur équilibre végétatif et productif et, surtout, leur vitalité au fil des années. En un mot simple : la taille.

La taille est une opération très complexe et difficile à systématiser, mais essayons de la décomposer :

Quand commence-t-on la taille ? Dans un monde qui tend vers la mécanisation lourde, cet aspect est souvent négligé, mais nous le considérons comme fondamental ! On ne commence la taille qu'une fois que toutes les feuilles sont tombées au sol, après l'arrivée des premières gelées, et jamais avant que la plante ne se soit préparée à sa « dormance ». De cette façon, nous sommes sûrs que couper une branche ou un tronc ne provoquera pas de déséquilibres dans la plante. D’ailleurs, après un an de travail, pourquoi ne pas prendre un peu de temps ? Autre aspect important : la taille est toujours recommandée pendant les phases de lune décroissante lorsque le flux de sève est réduit, et la plante est plus « ralentie ».

Comment se fait la taille ? Cette question est assez difficile car les techniques de taille dépendent en grande partie de la manière dont nous avons décidé de conduire notre vignoble. Pour simplifier, on peut dire que cela est fait à la main, en prenant soin de respecter la plante, en évitant les coupes drastiques et en travaillant toujours en pensant à l'avenir. La taille de cette année assure la production de cette saison tout en établissant la structure de la croissance des plantes de l'année suivante.

Est-ce juste une taille ? Absolument pas! La taille est souvent associée à de nombreuses autres opérations telles que l’enlèvement des pousses et le liage, qui sont effectuées à des moments différents pour des raisons de commodité mais qui sont étroitement liées à la taille. Le premier est essentiel pour dégager la structure porteuse du bois coupé, permettant ainsi le développement d’une nouvelle végétation au cours de la saison. La seconde est nécessaire pour garder un bon contrôle sur la structure que nous avons décidé de donner aux plantes.

Que se passe-t-il avec les tailles ? Bien que les sarments, les sarments coupés de la vigne, puissent être considérés comme un excellent engrais naturel s'ils sont compostés et intégrés au sol, notre entreprise les retire du vignoble et ne les réintègre jamais. Souvent, les tailles sont une source d’inoculum de champignons et d’insectes, difficiles à combattre. Ainsi, pour assurer la santé maximale du vignoble, nous préférons les supprimer et intégrer la matière organique et les nutriments via d’autres sources, dont nous reparlerons une autre fois !

Articles Similaires

Voir tout
  • Nature as a Teacher for Biodynamic Farming Practices

    La nature comme enseignante pour les pratiques agricoles biodynamiques

  • The Rhythms of Nature and the Biodynamic Calendar

    Les rythmes de la nature et le calendrier biodynamique

  • The Biodynamic Agricultural Organism

    L'organisme agricole biodynamique